1. Introduction

Avec l'arrivée de Delphi 6, le développement d'application de base de données InterBase n'a jamais été aussi facile.
Dans Ma première base InterBase nous avions utilisé abondamment le SQL.
Ici nous allons développer une base simple en utilisant au maximum le nouvel IDE (Environnement de Développement Intégré) de Delphi 6.

2. InterBase

Aujourd'hui, InterBase est soutenue d'une part au sein de Source Forge® ou d'IBPhoenix, d'autre part par Borland. La version certifiée Borland et la version en Open Source sont la 6.01. La présence simultanée d'un groupe d'initiatives Open Source et d'un acteur commercial est le meilleur modèle de développement d'un progiciel. Loin de s'opposer, ils s'appuient l'un sur l'autre et se renforcent. (C'est d'ailleurs le modèle de Linux).

En résumé InterBase

  • vous permet sortir du BDE et de passer au client/serveur ;
  • est supporté par Borland ;
  • existe également en Open Source ;
  • est une base de données puissante, fiable et facile à installer et à déployer.

3. Ce qu'il vous faut

  • Delphi 6 Pro ou Entreprise.
  • Delphi 6 et InterBase 6 sur CD avec la Documentation sont aussi disponible auprès du Centre Officiel de Borland : Diffus'Log - Tél. : 01 34 63 07 01.

4. Création d'une database

Avec InterBase, toutes les tables, tous les index et autres éléments sont rassemblés en un seul fichier database dont l'extension usuelle est .gdb. Vous pouvez créer autant de databases que vous le souhaitez. Généralement un programme accédera à une database dans laquelle se trouvent les tables et les index liés.

  • Par Fichier/Nouveau/CLX Application créez un projet. Vous pouvez aussi faire Nouveau/Application. L'intérêt de CLX Application est de faciliter par la suite le portage vers Kylix.
  • Par Fichier/Nouveau/Module de données, ajoutez un module de données.
  • Renommez DataModule2 en DataModule1.
  • Sauvegardez en appelant Unit1 : UnitForm, Unit2 : UnitDataModule, Project2 : IB6Delphi6.
  • Ouvrez IB6Delphi6, et placez la création du DataModule avant celle de la Form :
 
Sélectionnez
program IB6Delphi6;

    uses QForms,

    UnitForm in 'UnitForm.pas' {Form1},

    UnitDataModule in 'UnitDataModule.pas' {DataModule1: TDataModule};



{$R *.res}



begin

    Application.Initialize;

    Application.CreateForm(TDataModule1, DataModule1);

    Application.CreateForm(TForm1, Form1);

    Application.Run;

end.
  • À partir de l'onglet InterBase de la palette, placez sur le DataModule :
    • un IBDatabase et
    • un IBTransaction.

Cliquez droit dessus, et dans le Database Editor, modifiez les propriétés suivantes :

Composant Propriété Valeur
IBDatabase1 DatabaseName MaDatabase.gdb
IBDatabase1 LoginPrompt False
IBDatabase1 SQLDialect 3
IBDatabase1 DefaultTransaction IBTransaction1
IBTransaction1 DefaultDatabase IBDatabase1

Sur IBTransaction1, cliquez droit, et ouvrez le Transaction Editor. Choisissez l'option read commited.

Créez la procédure privée suivante :

 
Sélectionnez
procedure TDataModule1.IBDatabase1Open;

begin

    try

        IBDatabase1.Params.Text := 'user_name=SYSDBA'#13

                                 + 'password=masterkey';

        IBDatabase1.Open;

    except

        IBDatabase1.Params.Text := 'user ''SYSDBA'''#13

                                 + 'password ''masterkey'''#13

                                 + 'page_size 4096';

        IBDatabase1.CreateDatabase;

     end;

    IBTransaction1.Active := True;

end;

À l'exécution (n'exécutez pas maintenant) cette procédure ouvrira la base.
Mais si la base n'est pas trouvée, l'erreur est dirigée en except.
(Il est évident que la source d'erreur pourrait être autre que l'absence de base. Par simplicité nous en restons là.)

Note : Ne soyez pas surpris de la différence de syntaxe de Params entre Open et CreateDatabase : dans le premier cas, Params est analysé par les IBX, dans le second, la chaîne Params.Text est envoyée telle quelle ajoutée à l'ordre SQL 'CREATE DATABASE'. C'est pourquoi j'ai mis ceci dans le code plutôt que d'utiliser le Database Editor auquel le menu contextuel de IBDatabase1 donne accès.

5. Création d'une table

Nous allons maintenant ajouter trois autres composants sur le DataModule :

  • un IBTable ;
  • un IBClientDataSet ;
  • un DataSource (onglet DataAccess) qui fera le lien avec le ClientDataSet.

Notre objectif sera d'utiliser l'IBClientDataSet qui permettra ultérieurement de bâtir une application multitiers.
Mais au démarrage, pour créer la table, c'est le composant IBTable qui sera sollicité.

Modifiez les objets selon le tableau suivant :

Objet Propriété Valeur
IBTable1 Name IBTableNoms
IBTableNoms Database IBDatabase1
IBTableNoms TableName NOMS (1) Ignorez les messages la base est fermée
IBTableNoms FieldDefs cliquez sur ... et tapez trois fois sur la touche Ins
Modifier les noms des champs ainsi que leurs propriétés :    
IBTableNomsField1 Name PK_NOMS (1)
PK_NOMS DataType ftInteger
PK_NOMS Attributes [faRequired]
NOM DataType ftString
NOM Size 30
TELEPHONE DataType ftString (taille par défaut : 20)

(1) Vous devez bien entrer le TableName et les Name en MAJUSCULES, pour qu'ils soient bien reconnus.

Tip : Pour passer facilement d'un objet à l'autre, si la fenêtre IBTableNoms.FieldDefs n'est pas visible, utilisez l'Object TreeView, une nouveauté de Delphi 6 très pratique.

Note : Attention à ne pas utiliser le Fields Editor du menu contextuel de IBTableNoms.
En effet, celui-ci ne permet pas d'indiquer les clés ni de modifier les types.
De même, ne vous avisez pas de modifier Name ou TableName de la table une fois les définitions saisies : vous perdriez tout.
Si vous devez le faire, inscrivez-le (en MAJUSCULES) directement dans le fichier .xfm qui s'obtient par [Alt+F12].
(Cet article a été écrit à partir de la version bêta de Delphi 6.)

Après avoir bien vérifié qu'aucun DataType n'est resté à ftUnknown, nous allons préciser les clés.
Par l'object TreeView, activez IBTableNoms, et dans l'inspecteur d'objet, cliquez sur les … de IndexDefs.
Faites Ins et modifiez les propriétés suivantes :

Objet Propriété Valeur
Pk_Noms Fields Pk_Noms
Pk_Noms Option ixPrimary

Nous avons donc paramétré IBTableNoms qui servira à la création de la table grâce à la méthode IBTableNoms.CreateTable.
Mais pour afficher et modifier les données, nous utiliserons un IBClientDataSet. En effet, ce composant est beaucoup mieux adapté pour cela.
Et surtout, il est la première pierre d'une application multitiers.

Terminons le module de données en modifiant les propriétés des composants IBClientDataSetet et DataSource1

Objet Propriété Valeur
IBClientDataSet1 Name IBClientDataSetNoms
IBClientDataSetNoms Command Text select * from NOMS
IBClientDataSetNoms DBTransaction IBTransaction1
DataSource1 Name DataSourceNoms
DataSourceNoms DataSet IBClientDataSetNoms

et en insérant la méthode publique IBClientDataSetNomsOpen.

 
Sélectionnez
procedure TDataModule1.IBClientDataSetNomsOpen;

begin

    try

        IBClientDataSetNoms.Open;

    except

        IBTable1.CreateTable;

        IBTransaction1.CommitRetaining;

        IBClientDataSetNoms.Open;

    end;

end;

Enfin, pour s'assurer que la Database elle-même est ouverte au moment de l'ouverture du ClientDataSet, nous en faisons la vérification dans l'événement IBClientDataSetNomsBeforeOpen :

 
Sélectionnez
procedure TDataModule1.IBClientDataSetNomsBeforeOpen(DataSet: TDataSet);

begin

    if not IBDatabase1.Connected then IBDatabase1Open;

end;

Voilà, nous en avons fini avec le DataModule.

Image non disponible
Image non disponible

6. Affichage et modification d'une table

Reste l'UI (User Interface ou Interface Utilisateur).

Allons sur UnitForm, et connectons le DataModule en ajoutant aux clauses uses UnitDataModule.

Nous plaçons sur la forme :

  • une DBGrid (onglet Data Controls) qui présentera les données ;
  • un bouton de confirmation des modifications ;
  • un bouton d'annulation des modifications.

et modifions les propriétés :

Objet Propriété Valeur
Form1 Name FormNoms
DBGrid1 Name DBGridNoms
DBGridNoms DataSource DataSourceNoms
Button1 Name ButtonApplyUpdates
ButtonApplyUpdates Caption Sauvegarder les modifications
Button2 Name ButtonCancelUpdates
ButtonCancelUpdates Caption Annuler les modifications

Enfin, nous ouvrons l'accès à la table à l'affichage de la forme et activons les événements OnClick des deux boutons :

 
Sélectionnez
procedure TFormNoms.FormShow(Sender: TObject);

begin

    DataModule1.IBClientDataSetNomsOpen;

end;



procedure TFormNoms.ButtonApplyUpdatesClick(Sender: TObject);

begin

    DataModule1.IBClientDataSetNoms.ApplyUpdates(-1);

end;



procedure TFormNoms.ButtonCancelUpdatesClick(Sender: TObject);

begin

    DataModule1.IBClientDataSetNoms.CancelUpdates;

end;

Il ne reste plus qu'à compiler par [Ctrl+F9]. (Ne pas exécuter par F9.)

Nous exécutons maintenant hors de l'IDE (pour que les try except remplissent leur fonction sans envoyer de messages d'erreur).

  1. La base MADATABASE.GDB se crée.
  2. La table NOMS se crée.
  3. La grille affiche les colonnes.

Il suffit de saisir.

Tip : La saisie ne fonctionne que si avant de commencer à saisir, on clique une fois sur Sauvegarder les modifications.
Pour ajouter une rangée, faites [Flèche bas].

Image non disponible

Cliquez sur Sauvegarder les modifications avant de sortir de l'application.

Votre premier programme InterBase est prêt.

Et sans une seule ligne de SQL (pour être exact, une ligne pour définir la Commande du ClientDataSet).

7. Pour aller plus loin